De la Libération de l'ego et de la Société égoïque, ou Coopération + Tolérance = Paix

Essai du Divin Précepteur Universel Ruchira Avatar Adi Da Love-Ananda Samraj [abridged]

V.

On peut reconnaître le sentier de l'égocentrisme à l'état de séparation qu'il produit, ou à sa tendance complexe à fuir la relation (c'est-à-dire à fuir la condition humaine qui est essentiellement relationnelle et qui est universellement imbriquée dans une réseau de dépendance à l'Énergie Lumineuse, Indivisible et Unique). Ainsi, l'on peut décrire le sentier de l'égocentrisme comme un conflit quotidien entre la dépendance infantile et l'indépendance adolescente et comme la dramatisation constante de la quête sous toutes ses formes (fondée sur la contraction égoïque et chronique ainsi que sur le sentiment subséquent et répétitif que l'existence est sous le coup de la menace et de l'insatisfaction).

L'existence égocentrique se caractérise par l'illusion, la peur, la tristesse, la colère et la souffrance qui s'ensuit, ainsi que par les cycles sans cesse alternatifs d'espoir et de désespoir face au besoin récurrent de trouver des «raisons» d'espérer, de croire et d'aimer. Même toutes les formes stratégiques inventées par la religion pour résister au «moi» et au monde ne font que renforcer la structure mentale personnelle, car la stratégie de la résistance par l'instauration de disciplines austères ne fait que décupler la souffrance. Or la Voie d'Adidam Révélée et Offerte uniquement par Moi transcende intrinsèquement le conflit entre le «moi» et le monde.

La Voie d'Adidam Révélée et Offerte uniquement par Moi n'est pas la voie ancienne de la quête pour la Paix, mais plutôt la Voie de la Paix Fondamentale.